c330ca5bbd  MEDIA_5f1ee7f6-59d4-4ec0-a626-7f5f138330e9   img025 guerre14chat13  meerut-10 carte_geographique_inde  

Enserré aujourd'hui dans une zone pavillonnaire de Wicardenne, le cimetière militaire de Meerut, comme tous les carrés de tombes gérés par le Commonwealth War Graves Commission, est admirablement entretenu. Ce lieu témoigne d'un épisode méconnu de la Grande Guerre.

En octobre 1914, la division MEERUT, de l'armée indienne britannique ,est envoyée sur le front à Neuve-Chapelle( Pas de Calais). Mais les rigueurs climatiques ont raison de nombreux soldats. Beaucoup sont  morts  de maladie, dans l'hôpital militaire de Saint-Martin (Meerut Stationnary Hospital).---- On compte 279 tombes et 32 noms sur le mémorial de ceux qui ont été incinérés selon le rite funéraire hindou. « Il y a aussi 26 tombes de travailleurs égyptiens décédés en 1917 »,lors d'un raid aérien, précise Sébastien Chochois, responsable du service Patrimoine de la ville de Saint-Martin-Boulogne---- Pour éviter tout vandalisme, la lourde grille est fermée. Il faut demander la clef à la mairie…. Sur le livre d'or, on trouve la trace de la visite d'une famille indienne de l'Assam en 2005 ---- À Saint-Martin-Boulogne, on n'oublie pas ces soldats sikhs, ces guerriers rajpoutes, ces gurkhas népalais, ces lanciers de l'armée des Indes et ces égyptiens. Christian Baly,  maire de ST martin Boulogne, a fait rajouter le cimetière de Meerut sur le parcours des dépôts de gerbes et de recueillements du 11 novembre.

 

 

 Article de Frédéric Vaillant, La voix du Nord, 11 novembre 2010                 http://meerutup.tripod.com/                                

http://youtu.be/FRunfPzc7N                                                       http://youtu.be/otNErHeMBDU                                                                http://www.saintmartinboulogne.fr/   page patrimoine