Chaque année des anciens combattants de l'armée britanique viennent déposer des coquelicots
sur les tombes des soldats mort au combat.Ces cimetières sont gérés par la Commonwealth War graves Commission. Cet organisme est financé par la Grande Bretagne et ses anciennes colonies --- Il y a en France 854 cimetières de soldats de l'Empire Britanique ainsi que 2500 tombes isolées dans nos cimetières --- Chaque tombe est identhique ,tout est réglé au "cordeau": la pierre tombale doit être haute de 81 à 83cm, dessus doit être gravé l'insigne du régiment,le nom du soldat et ensuite les inscriptions des familles. Le carré de terre est large de 45 à 60cm, garni de plantes de rocaille, tous les deux ou trois stèles des rosiers sont plantés. Maçons,tailleurs de pierre interviennent par cycle de 6ans pour réaligner,changer ou réparer les monuments --- Les terrains de ces cimetière ont été concédés gratuitement par la Nation Française comme lieu de sépulture perpétuelle des héros des armées alliées tombés pendant la guerre de 1914 -1918

 

 IMG_1385Dans chaque cimetière militaire britannique, au milieu des tombes, domine la croix du sacrifice, en son centre une épée en bronze rappele, « l'état militaire des tombes, le bronze symbole de la force et l'épée qui frappe pour combattre l'injustice et le mal. » comme le souligne Karine Réant des Amis du Patrimoine Saint- Martinois. Dans ces nécropoles on trouve également la pierre du souvenir sur laquelle on peut lire « Their name liveth for ever more » (Leur nom vit à jamais.)                                                                                                  IMG_1359 IMG_1360IMG_1380IMG_1365IMG_1378IMG_1374IMG_1375IMG_1376   quelques insignes de régiment                                                                                           

 lire le poeme du médecin colonel John Mac Crae,  « Dans les champs de Flandre » dans lequel il évoque le coquelicot, seule fleur à revivre sur les terrains stériles, .http://jcdurbant.wordpress.com 

 

Pour la France c'est un bleuet: Cette fleur sauvage est choisie pour incarner le symbole national du Souvenir mais pourquoi ? Plusieurs hypothèses existent : Ce serait un héritage des tranchées, un souvenir de cesjeunes nouveaux soldats arrivés dans leurs uniformes bleu horizon et baptisés « bleuets » par leurs aînés Poilus,Une fleur des champs dans le chaos des hommes puisque le bleuet, malgré l’horreur des tranchées a continué de pousser sur les champs de bataille,  comme le coquelicot

 

 

                                                                          Cet article est tiré des journaux  voix du nord et semaine dans le boulonnais de l'année 2000 signé Mr verley